Recherche

Clémence par ci, Clémence par là

Catégorie

EXPOS

Le château d’eau #Dérive & Errance(s)

Le château d’eau , pôle photographique

Au bord de la Garonne, au bout du pont-Neuf se trouve ce château d’eau côté cours Dillon. Très beau monument datant de 1823, l’année de naissance de le photographie, coïncidence ? peut-être pas puisque ce lieu est aujourd’hui un des pôles photographiques incontournables de Toulouse. En effet, il fût abandonné en 1870, avec l’arrivée de l’eau courante à Toulouse. Puis en 1974, il devient une galerie consacrée à la photographie.  Tu es peut être passé plusieurs fois devant, mais as-tu seulement une fois mis les pieds à l’intérieur ? Tu devrais !

EXPO DU 11JANVIER AU 5 MARS 2017
YUSUF SEVINçLI, dérive
GALERIE 1

Yusuf Sevinçli, jeune turc, vivant actuellement à Istanbul expose ses œuvres depuis 2010 à travers le monde entier. La photographie étant devenu son moyen de communication, nous entrons dans sa vie quotidienne, à travers une belle exposition en noir & blanc. Son ressenti, sa vision des choses y est abordé sans tabou à travers de beaux clichés représentant la sensibilité la plus profonde de l’artiste.

img_2216

Un superbe lieu vu de l’extérieur, mais également de l’intérieur. Les œuvres en noir & blanc de Yusuf Sevinçli, se fondent à la perfection au décor briques roses à la Toulousaine et aux machineries encore intactes du château d’eau.

Errance(s)
Galerie 2

Nous sortons du château d’eau pour rejoindre la deuxième galerie, au fond du jardin. 24 photographies sur le thème de l’errance, de 24 artistes différents y sont exposées. Ce que l’œil du photographe a observé, perçu au moment de ses balades, vagabondages, ERRANCES est capturé. Cette spontanéité, ce mouvement, cette poésie, on se rend compte, en fait, que tout est sujet à le photographie. Le monde est beau, prends le en photo !

Et encore une fois, le lieu est exceptionnel, la galerie se creuse sous le pont-neuf et laisse place à une belle bibliothèque, avec surtout une belle collection de bouquins consacrés à la photographie.

Il reste encore une semaine, alors c’est parti, on y va !

Infos pratiques
Le château d'eau, 1 place Laganne 31300 Toulouse
Ouvert du mardi au dimanche de 13h00 à 19h00, sauf 1er janvier, 1er mai, 14 juillet & 25 décembre
Tarif normal : 3.50€ / Tarif réduit : 2.00€

Espace EDF bazacle #Intensément

Entrée libre

L’espace EDF bazacle, c’est quoi, c’est où ? 

Pour ceux qui n’y ont jamais mis les pieds, c’est un superbe bâtiment situé au bord de la Garonne, au bout du quai Saint-Pierre. Une usine hydroélectrique y est encore en activité, et EDF en est le propriétaire depuis 1946.

Mais c’est aussi un des lieux culturels incontournables de Toulouse, puisqu’il nous propose des expositions temporaires, une permanente et une galerie photo.

Et par dessus tout on adore leur sublime terrasse et sa belle vue sur la Garonne, un des plus beau spot Toulousain. Entre briques roses & turbines, tu pourras passer des heures à écouter le bruit sourd de l’eau agitée de la Garonne.


Du 3 décembre 16 au 2 avril 17
EDF 70 ans INTENsément

EDF fête ses 70 ans ! Et nous propose, pour cet événement une très belle expo « EDF 70 ans INTENSÉMENT ».

On te présente l’évolution technique de l’entreprise EDF de sa naissance à aujourd’hui. A travers des photos d’archives et de petits films, tu verras comment en 1946, on pouvait transformer l’eau des mers en électricité, avec la construction des barrages notamment. Ainsi que l’incroyable évolution avec l’arrivée des éoliennes et des panneaux solaires. On aborde aussi la demande importante de l’électricité dans le monde entier, la remise en question de certaines de leurs méthodes, et les constantes recherches et projets pour l’avenir.

img_2057

En parallèle, de nombreux objets carrément vintages et affiches publicitaires sont exposées. On est en plein dans l’époque des 30 glorieuses, l’homme devient électro-dépendant. Les maisons sont équipées en électricité, et de nombreux équipements naissent pour le confort de tous. Et c’est génial de découvrir ou redécouvrir les premières générations de machines à laver, de téléphones fixes & portables, de  radio, de walkmans (oui oui !)….

img_2033
Et ouais les gars dans quelques années l’iPhone 7 et le dernier Samsung Galaxy seront exposés à côté de ces objets. Et tes enfants se moqueront de toi, en t’imaginant pianoter sur ce TRUC.

 

A travers ces objets, encore une fois, tu réalises l’impressionnante évolution des choses et à quel point l’électricité nous apporte un certain confort et de nombreuses possibilités.

Les spots publicitaires changent de tons au fil des années; au commencement on te suggère de consommer toujours plus d’électricité, alors qu’au jour d’aujourd’hui on te demande de te limiter et de consommer vraiment avec attention.

Enfin, tout ça pour dire, qu’on a adoré ce retour en arrière. Et qu’à travers ce changement constant et les demandes importantes du consommateur, on a pris conscience de l’évolution permanente et du travail réalisé par EDF ! C’est promis, on fera attention à pas trop allumer la lumière, à faire nos machines pendant les heures creuses et à débrancher nos chargeurs la journée.


Du 10 janvier 16 au 2 avril 17
La galerie de l’œil – « colères naturelles »

Au sous sol, en passant près de la passe à poissons, où tu pourras si tu es chanceux apercevoir un saumon, se trouve la galerie de l’œil.

Pierre-Paul Feyte, photographe chasseur d’orage, te fais part à travers ses photos de sa passion pour le ciel. Et tu reconnaitras surement les ciels de chez nous, puisqu’il photographie dans le coin entre Toulouse et le Gers.

Après des heures d’attentes sous la pluie, un cliché ressort de l’orage, et le résultat est ouf.


L’EXPO PERMANENTE

Très interactive & ludique, tu seras tout, oui tout sur l’hydroélectrique et la biodiversité. J’avoue ne m’y être pas vraiment attardée, l’expo étant permanente, no stress on y retournera et on te diras tout.

MERCI TOULOUSE

Hommage à TIGNOUS dans un SCHOOLBUS

TIGNOUS C’EST LA VIE

Certains ont sûrement du croiser ce « Schoolbus » dans les rues Toulousaines, & d’autres se sont certainement aventurés à l’intérieur pour y découvrir ce qu’il s’y cache. Et bien ce bus, était, durant ces quelques jours, une salle d’expo ambulante rendant hommage à TIGNOUS, le dessinateur de Chalie Hebdo assassiné il y a maintenant 2ans.

Organisée par le club de presse du Languedoc-Roussillon & de la région Occitanie, cette expo rend hommage à Tignous mais défend avant tout la liberté de presse. Chloé Verlhac dresse le portrait de son mari. TIGNOUS « petite teigne » en occitan, oui mais pas que; c’était aussi « Un mec bien« , tendre, engagé, drôle et respectueux. Elle choisit d’exposer 42 de ses dessins préférés abordant toujours d’un ton satirique des sujets lourds (politique, racisme, religion) mais aussi plus légers & drôles. Cet hommage est une revanche peut être, mais surtout un message, et oui Tignous marque encore nos esprits à travers ses coups de crayon.

« L’intelligence contre la connerie, le rire contre l’obscurantisme et la vie plus forte que la mort. Nous te continuons. Nous te continuerons. » a -t’elle signée.

Une belle façon aussi de revenir au pays, car ne l’oublions pas, Tignous était originaire du Sud-Ouest. C’est pour cela que le bus a parcouru la ville de Montpellier du samedi 21 au samedi 28 janvier & de Toulouse du mardi 31 janvier au samedi 11 février.

Une belle démarche, un bel hommage !

Monsieur CHAT est à Toulouse

4 FEVRIER 2017
M U S E U M  D E  T O U L O U S E
EXPOSITION M.CHAT 31/01/17 au 02/07/17
A défaut d’avoir assisté au vernissage de l’expo, hier soir à 18H30. Nous nous sommes ramenés ce samedi au Muséum, et belle surprise puisque Thoma VUILLE, l’artiste Franco-Suisse était là aussi. Sur le parvis du Muséum, au départ une toile blanche posée devant les passants intrigués, puis c’est Monsieur Chat qui débarque pour y faire apparaitre son fameux personnage à une rapidité assez époustouflante!

16522947_10212186662524087_1037324017_n

Une expo temporaire de ses œuvres originales, a lieu au 1er étage du muséum du 31 janvier au 2 juillet 2017,  7€ !

Ce samedi, au côté de Thoma VUILLE tout le monde est invité à dessiner des chats sur une fresque qui sera ensuite exposée au Muséum. L’occasion pour certains de se découvrir un vrai talent caché, ou pas !

L’EXPOSITION : peu d’œuvres c’est vrai, le tour est vite fait ! Mais ça fait du bien toutes ces couleurs et ces sourires jaunes. Chris Marker avait raison de dire que cet animal nous apporte du réconfort et de l’insouciance.

Acryliques sur plans de métro parisien

Et d’où vient ce chat ? Le street – artiste raconte dans un petit film que c’est lors d’un cours de dessin dans une école à Orléans, qu’une petite fille lui a tendu avec un grand sourire, un dessin de chat. Cette naïveté et cette enthousiasme l’aurait marqué à jamais. C’est là que le chat est né, en même temps que l’envie de contaminer les passants de cet optimisme dans les rues d’Orléans, de Paris, de l’île de Ré et même de New York &Tokyo…

16558395_10212186663884121_569959160_n

Certaines de ces œuvres rappellent les menaces qui pèsent en permanence sur les graffeurs, notamment le procès de l’année passée. Monsieur Chat est en effet passé devant le tribunal, pour un chat dessiné sur un mur destinait à être repeint Gare du Nord. + d’info ici

ALORS on y va ! En plus demain c’est gratuit, comme tous les premiers dimanches du mois !! (Suuuuuuuper)

Et si vous avez raté la présence de Thoma VUILLE, DON’T PANIC, il sera de retour le 8 juin à 18h30 : « L’art de rue : chacun cherche M. Chat ». A cette occasion le documentaire « Chats perchés » de Chris Marker sera diffusé ! ET ce sera GRATUIT aussi oui oui oui !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑